Lettre ouverte à Marisol Touraine par Mr Lacroix

Lettre ouverte à Marisol Touraine par Mr Lacroix

Messagepar Alex » 31 Déc 2013 14:19

Lettre ouverte de Monsieur Philippe Lacroix à Madame Marisol Touraine, ministre de la santé.

Il est de bon ton, arrivé en début d’année de présenter ses vœux. Avant de le faire il est également de coutume de jeter un regard en arrière et de voir quels ont été les évènements marquants qui se sont passés les mois précédents. Je ne vais en retenir qu’un. Il y a quelques mois, effectivement et ce n’était pas en 2013 mais en 2012, mais cet évènement était important et allait avoir des conséquences pour les 5 années qui suivront, François Hollande a été élu à la présidence de la république.

J’ai vu chez bon nombre de mes concitoyens, à tort ou à raison, je ne suis pas là pour juger, une lueur d’espoir pétiller dans leurs yeux. Voilà un président qui accède au pouvoir suprême soutenu par un parti politique qui se dit le champion du dialogue, de la discussion, de la négociation, de la concertation et de l’écoute. A ce moment-là bon nombre de mères, de jeunes filles, de femmes, victimes de l’odieux Jean-Claude Mas et autres, se sont dit, « ça y est voilà enfin quelqu’un qui va nous écouter et qui va nous comprendre ». Cerise sur le gâteau, le président nomme Jean-Marc Ayrault 1er ministre qui lui, a l’excellente idée de mettre en poste en tant que ministre de la santé Madame Marisol Touraine. Alors là, toutes les femmes dont je parlais plus haut se sont dit non seulement on va nous écouter, mais en plus comme c’est une femme on va lui parler, elle va nous écouter et elle va nous comprendre encore mieux ! Que nenni mes brave dames, la ministre en question est une politicienne et comme la majeur partie des politiciens qui nous gouvernent ou aspirent à nous gouverner, pense tout connaître, tout savoir, et pratique souvent la politique de la porte fermée. Madame le ministre, je me permets de vous signaler une nouvelle fois qu’actuellement il y a des femmes qui ont été victimes d’un odieux criminel, car pour moi il n’y a pas d’autre mots, qui sont blessées dans leur chair, traumatisées psychologiquement par un goujat , un mufle qui les accuse d’avoir des arrières pensées mercantiles, en demandant réparation. Qu’a-t-il voulu faire, lui, en jouant avec la santé et le corps de ces femmes ? Rendez-vous compte de l’effet dévastateur que peut avoir une telle attitude arrogante, irrespectueuse, méprisable et bien sûr condamnable. Alors au-delà et en complément de ces démarches judiciaires, il y a le besoin d’écoute, de considération, qu’il faut retrouver parce que nécessaire pour la reconstruction. Alors ces lueurs d’espoirs, qui sont apparues dans leurs yeux il y a de ça quelques mois, ont été durement mises à mal cette année. Par l’intermédiaire de personnes dévouées, compétentes, expertes, elles vous ont tendu la main, pour que vous les entendiez, les écoutiez, les compreniez, et là, la porte, votre porte ne s’est jamais ouverte. La lueur d’espoir a disparu remplacée par une sourde colère. Mais celle-ci ne peut rester sourde longtemps, le traumatisme est trop grand, la blessure trop profonde et la réaction de tous les protagonistes coupables trop odieuse pour que l’on en reste là !
Alors voilà mes vœux pour 2014. Je souhaiterais madame le ministre, vous qui avez les plus hautes fonctions dans le domaine de la santé, vous qui êtes une femme politiquement expérimentée, professionnellement très compétente, érudite, pour arriver à ces postes il faut faire parti des meilleurs, que vous laissiez de côté votre habit, votre carapace de politicienne et que vous laissiez agir et penser la femme qui est en vous avec sa sensibilité, son affect, son empathie et qu’en 2014 vous acceptiez la main qui vous sera tendue. Sortez de votre forteresse de certitude, de vos remparts ministériels derrière lesquels vous vous retranchez pour mieux vous protégez mais qui aussi vous coupent du monde, de la réalité. Acceptez de les rencontrer et écoutez-les!

Ne soyez plus obnubilées seulement par le respect de vos budget, la hauteur de votre côte auprès du 1er ministre ou du président mais prenez l’attitude des grands qui agissent avec leur conscience et qui font des grandes choses dont on parle encore des années après. On voit heureusement ce comportement dans ce gouvernement, pas assez hélas, même beaucoup trop peu, mais on le voit, alors foncez ! N’ayez pas peur !

Si je regarde une nouvelle fois en arrière, je vois de grandes femmes qui ont fait des choses extraordinaires. Simone Weill qui a tant fait et tout donné pour la condition ouvrière, la comprendre et tout faire dans la mesure de ses moyens pour l’améliorer. Simone Veil qui à une époque plus récente a elle aussi tant fait pour la condition féminine. Nous vous demandons maintenant d’en faire autant pour la condition des victimes d’erreur médicales. Quoique le terme erreur ici soit inapproprié, car sans préjuger de la suite des évènements judiciaires, il s’agit plus de faute, puisque volontaire et délibérée, que d’erreur. Vous avez le droit, je dirais même le devoir de sortir la tête du rang, d’être créative, inventive, révoltée, surprenante, courageuse et de prendre ce combat à bras le corps pour mettre fin dans des conditions satisfaisantes et honorables à cette procédure judiciaire dans des délais raisonnables et surtout en Écoutant celles qui souffrent. Démarquez-vous de ce gouvernement par trop plat, médiocre et insipide, qui ne pratique que de la politique politicienne, la langue de bois et les discours aseptisés et stériles et redevenez femme et surtout femme humaniste à l’écoute de celles qui souffrent et surprenez-nous !

J’ai entendu, la France entière a entendu le candidat François Hollande nous asséner : « Moi Président, je ferais ceci, moi Président je ferais cela… « . Je me suis dit, nous nous sommes dit, voilà un homme courageux, téméraire, vaillant. Et puis les mois ont passé et nous avons vu les résultats. Décevants ! Un exemple, un seul pour vous démontrer dans quel environnement vous évoluer. Le candidat François Hollande a dit : Stop au cumul des mandats, pour des raisons éthiques, et aussi pour des raisons morales, il est indécent qu’à une époque où l’on demande à TOUS de faire des efforts financiers de pratiquer le cumul des mandats, donc le cumul des salaires. Voilà un homme vertueux qui n’a pas peur d’imposer une certaine morale en politique ! Et bien il a suffit qu’un sénateur et quelques uns de ses acolytes tapent du poing sur la table en demandant qu’on ne touche pas à la poule aux œufs d’or pour que la promesse tombe aussitôt dans les oubliettes ! Que croyez-vous que fit notre président ? Je ne le dit pas car mes propos pourraient être jugé irrespectueux, et ils le seraient, mais il y a des silences plus lourds et dévastateurs que des mots.

Quelle déception, quelle déchéance ? Alors ce n’était pas de la témérité, du courage, de la vaillance, mais de la prétention, de l’arrogance, de la suffisance, de la vantardise. Voilà dans quel milieu médiocre et inconsistant vous évoluez Madame. Alors que diable faites-vous là ? Révoltez-vous et ressaisissez-vous ! Par vos réactions, vos actions, montrez que l’on peut encore faire de la politique en ayant une ligne de conduite vertueuse et appliquer une morale certaine. Les marchands qui gagnaient de l’argent sur les marches du temple ont été punis, ceux qui ont gagnés honteusement de l’argent en jouant avec la santé et le corps de ces femmes doivent l’être aussi et avec vous à nos côtés ! Ne dépenser pas votre énergie à maintenir ces victimes loin de vous, elles n’ont ni la peste ni le choléra, vous pouvez les approcher, leur parler, les écouter. Vous le devez, vous leur devez ! N’attendez pas d’être dans l’opposition pour donner des leçons de conduite à ceux qui nous gouverneront, montrer-leur que l’on peut être ministre et diriger en ayant à titre personnel une certaine moral, pour accomplir le devoir qui est le votre, et une éthique certaine vis-à-vis de ces victimes en leur montrant de l’empathie, de la compréhension, de la considération, du respect et de l’amour, oui bien sûr, et recevez-les et écoutez-les !

Elles ont tant souffert et souffrent encore du mépris des présumés coupables, n’en rajoutez pas !
Vive 2014 !

Je souhaite une bonne et heureuse année 2014 à toutes les victimes de JC Mas et consorts, je ne dis pas monsieur car il ne le mérite pas ! Je leur dédie ces quelques lignes. Qu’elles leur fassent chaud au cœur et leur redonnent l’espoir que peut-être quelque chose changera en 2014, l’espoir est le stimulant de la victime et trop souvent la seul corde à laquelle se raccrocher. Mais ayez confiance, nous sommes accompagnés par des gens compétents et dévoués !

Philippe Lacroix
Toutes les batailles que l'on mène nous apprennent quelque chose, meme celles que l'on perds....

SEULS LES MODERATEURS PEUVENT M'ENVOYER DES MP DONC SI VOUS AVEZ DES DEMANDES PASSEZ PAR UN MODERATEUR
Avatar de l’utilisateur
Alex
Administrateur du site
 
Messages: 833
Inscription: 18 Avr 2011 16:01
Localisation: Besançon

Lettre ouverte à Marisol Touraine par Mr Lacroix

Sponsor

Sponsor
 

Re: Lettre ouverte à Marisol Touraine par Mr Lacroix

Messagepar rikette2590 » 02 Jan 2014 19:06

Au nom de nous toutes, MERCI monsieur LACROIX. :D :D :D
rikette2590
 
Messages: 341
Inscription: 20 Avr 2011 10:54


Retourner vers Le ministère de la santé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités