Risques liés aux prothèses mammaires

Risques liés aux prothèses mammaires

Messagepar Alex » 26 Jan 2017 22:15

PROTHÈSES MAMMAIRES
Ce que vous devez savoir!


Une pose d'implants mammaires, qu'elle soit effectuée pour des raisons médicales ou esthétiques, n'est pas un acte anodin.
Votre chirurgien vous informera, via le consentement éclairé, des risques les plus fréquents.
Mais qu'en est il réellement ?


Les risques fréquents :

- Coques ( avec ou sans calcifications )
- Ruptures ( intra ou extra capsulaires )
- Vagues ou plis
- Altération de la sensibilité des mamelons
- Apparition de vergetures
- Asymétrie
- Résultat esthétique insatisfaisant
- Déplacement ou rotation des implants


Les risques liés à l'intervention :

- Risques anesthésiques
- Hématome
- Épanchement lymphatique
- Kystes épidermiques
- Pneumothorax
- Cytostéatonécrose
- Troubles de la cicatrisation
- Infection
- Réaction inflammatoire
- Maladie de Mondor


Les risques dont on ne vous parle pas :

- LAGC-AIM ( Lymphome anaplasique à grandes cellules associé à un implant mammaire )
Il existe en effet un sur-risque, démontré par un groupe d'experts, pour une porteuse d'implants mammaires, de développer un lymphome anaplasique à grandes cellules ( 4 à 8 fois plus élevé ). 29 cas déclarés à l' ANSM ( Agence Nationale de Sécurité du Médicament ) entre 2011 et juin 2016. En France, il apparaît une sur-représentation numérique des implants mammaires texturés de la marque ALLERGAN dans les cas rapportés de LACG-AIM, sur-représentation également rapportée dans le monde.

- MALADIES AUTO IMMUNES
- TROUBLES NEUROLOGIQUES


Durée de vie d'un implant :

Il n'est pas rare de s'entendre dire par les chirurgiens qu'une fois opérée vous serez tranquille pour 10 ou 20 ans, or, la durée de vie moyenne d'un implant mammaire, selon les données publiées par l'ANSM se situe entre 6 et 7 ans. Il faut donc vous attendre à devoir subir régulièrement des interventions de remplacements à votre charge, ce qui sous entends un budget conséquent.


Quel suivi pour les porteuses d'implants mammaires :

Il est recommandé de pratiquer une échographie et/ou une IRM tout les ans, les mammographies sont déconseillées car, bien que les techniques évoluent, cela risque de fragiliser vos implants.
Il est à noter que les implants mammaires peuvent gêner la lecture des mammographies effectuées dans le cadre du dépistage du cancer du sein et ainsi retarder le diagnostic.

Malgré tout, les chirurgiens se montreront toujours rassurant puisque la pose de prothèses mammaires représente une partie honorable de leurs revenus.

Notre devoir en tant qu' Association est de vous informer.

Devant les risques non négligeables et le manque de certitudes pour les femmes porteuses de prothèses mammaires, quelque soit la marque, un moratoire est INDISPENSABLE.

Si vous rencontrez des problèmes avec vos implants, votre témoignage nous intéresse. Contactez nous par mail à associationppp@yahoo.fr
Toutes les batailles que l'on mène nous apprennent quelque chose, meme celles que l'on perds....

SEULS LES MODERATEURS PEUVENT M'ENVOYER DES MP DONC SI VOUS AVEZ DES DEMANDES PASSEZ PAR UN MODERATEUR
Avatar de l’utilisateur
Alex
Administrateur du site
 
Messages: 833
Inscription: 18 Avr 2011 16:01
Localisation: Besançon

Risques liés aux prothèses mammaires

Sponsor

Sponsor
 

Re: Risques liés aux prothèses mammaires

Messagepar leeloo754 » 28 Nov 2017 21:00

Bonsoir a toutes

Merçi a Charlène pour cet article.

Contracture capsulaire après l'augmentation mammaire: mise à jour pour la pratique clinique

https://translate.google.com/translate? ... 4579163%2F

Message d'Annie:

"Les implants en POLYURETHANE sont présentés ici comme un remède
à la formation de coques. Il faut toutefois savoir que ces implants présentent
un inconvénient MAJEUR : leur RETRAIT est très difficile... et bien sûr, ils ne sont
pas garantis à vie."
Qui sème le vent récolte la tempête
Avatar de l’utilisateur
leeloo754
 
Messages: 1644
Inscription: 19 Avr 2011 08:07
Localisation: Nancy (meurthe et moselle)

Re: Risques liés aux prothèses mammaires

Messagepar leeloo754 » 23 Jan 2018 21:16

Bonsoir à toutes.

Communiqué de la marque Allergan, bien-sûr l'association travaille pour en savoir plus et si les porteuses française d'implants Allergan sont concernés en cas de LAGC liées aux protheses.

Je vous met la traduction ( Google) sous l'article .

https://www.plasticsurgery.org/news/pre ... alcl-cases

Le fabricant fournit une garantie unique en son genre pour les cas BIA-ALCL

Allergan est le premier fabricant de prothèses mammaires à offrir une couverture de garantie pour ses produits dans les cas de lymphomes anaplasiques à grandes cellules associés aux implants mammaires (BIA-ALCL).

Selon une déclaration d'Allergan, la garantie Natrelle ConfidencePlus de la société comprend maintenant «une couverture d'événement rare supplémentaire pour les patients ayant des implants remplis de gel ou de solution saline diagnostiqués avec BIA-ALCL le 1er janvier 2018 ou après. BIA-ALCL est un lymphome rare qui a seulement été noté pour se produire chez les patients qui ont des antécédents d'un appareil texturé. Bien que toutes les autorités gouvernementales et les organismes d'oncologie classent BIA-ALCL comme un lymphome, un cancer rare du système immunitaire.

Mark Clemens, MD, Houston, qui préside le sous-comité BIA-ALCL de la Société, qualifie la garantie actualisée de «reconnaissance importante de cette maladie rare». Bien que certaines compagnies d'assurance couvrent les procédures spécifiques à BIA-ALCL, il dit que le déménagement par le fabricant est une étape majeure pour assurer la couverture de la sécurité des patients.

La garantie mise à jour du fabricant comprend une aide financière gratuite pouvant aller jusqu'à 7500 $ en coûts chirurgicaux directs pour l'enlèvement des implants et du tissu cicatriciel associé d'une capsulectomie complète. Allergan fournira également des implants de remplacement sans frais si le patient opte pour la reconstruction.

«Allergan veut que les patients aient la tranquillité d'esprit que leur garantie les couvre, peu importe leur situation d'assurance», a déclaré Ember Garrett, porte-parole d'Allergan. «Les frais remboursables ne devraient pas constituer un obstacle pour une patiente qui a besoin d'un traitement dans les rares cas où elle reçoit un diagnostic de LAGA-LSC, surtout si cette couverture aide à encourager une action précoce.

Le président de l'ASPS, Jeffrey Janis, MD, dit que l'espoir est que tous les fabricants d'implants suivront pour aider à fournir une couverture centrée sur le patient pour ce diagnostic, ajoute-t-il, ce n'est pas le but ultime. Plutôt, le Dr Janis dit que la Société poursuivra son solide travail de plaidoyer en essayant d'amener l'industrie de l'assurance à fournir une couverture pour tous les patients qui ont été diagnostiqués avec BIA-ALCL. Certains transporteurs ont largement refusé la couverture de la chirurgie pour enlever les implants et leurs capsules pour BIA-ALCL, même si c'est le traitement recommandé, qui peut être curatif si elle est détectée tôt.

"Selon la FDA et l'Organisation mondiale de la santé, BIA-ALCL est un cancer", explique le Dr Janis. "Son traitement devrait être une entité couverte."

La garantie mise à jour d'Allergan est une autre étape dans la fourniture de l'aide financière nécessaire aux patients, dit-il, mais cela ne diminuera en rien le travail de promotion effectué par ASPS sur ce front.

"Nous ne relâcherons pas notre position agressive pour aider à résoudre le problème à long terme", explique le Dr Janis. "La solution à long terme est la couverture pour tout le monde."

Bien que l'incidence du développement de BIA-ALCL soit rare, ASPS traite toute procédure pouvant mener à un lymphome ou à la mort d'un patient comme une préoccupation majeure et quelque chose dont les patients doivent être conscients avant de subir une chirurgie d'implantation mammaire. Depuis le 1er janvier, le registre PROFILE de la Société, qui a été créé pour suivre les cas de BIA-ALCL, a documenté 190 cas uniques de la maladie aux États-Unis. Dans le monde, près de 513 cas uniques ont été signalés, dont 16 décès liés à la maladie. Le risque à vie de BIA-ALCL dans les études épidémiologiques précédentes varie de 1/1 000 à 1/30 000 pour les implants texturés, d'après les données sur les ventes aux États-Unis, au Canada, aux Pays-Bas et en Australie. Le risque à vie de développer BIA-ALCL pour un implant en douceur est actuellement de zéro.

ASPS fournit des informations sur BIA-ALCL à plasticsurgery.org/alcl ainsi que des ressources supplémentaires pour les membres.

Dr Clemens dit que même si la maladie est rare, la Société continuera son travail non seulement pour mieux comprendre BIA-ALCL mais s'assurer que les patients sont protégés dans les rares cas où il se développe.

"Cela devrait être rassurant pour les femmes ayant des problèmes d'implant ou de santé qui hésitent à voir leur médecin en raison de soucis de dépenses personnelles", dit-il.
Qui sème le vent récolte la tempête
Avatar de l’utilisateur
leeloo754
 
Messages: 1644
Inscription: 19 Avr 2011 08:07
Localisation: Nancy (meurthe et moselle)

Re: Risques liés aux prothèses mammaires

Messagepar leeloo754 » 03 Fév 2018 10:53

Bonjour,

Pour information :


Implants mammaires et risque accru de lymphome du sein


https://www.sante-sur-le-net.com/implan ... home-sein/

A savoir aussi que les implants mammaires en polyuréthane sont plus difficiles à extraire selon les chirurgiens.
Qui sème le vent récolte la tempête
Avatar de l’utilisateur
leeloo754
 
Messages: 1644
Inscription: 19 Avr 2011 08:07
Localisation: Nancy (meurthe et moselle)


Retourner vers Les risques liés aux prothèses mammaires

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron